Honte à moi!
Excitée comme une enfant à l’idée de vous parler de fromage et de galette des Rois, j’ai oublié l’essentiel dans mon dernier article, qui s’avérait être aussi le premier article de l’année 2015:

BONNE ANNÉE!!!

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2015, qu’elle soit remplie de bonheur et de succès!

Et pour ceux qui voudraient le dire en russe: C Новым Годом! (prononcer « S novim godom »)

Les Russes fêtent, comme nous, le Nouvel An le 31 décembre, avec le fameux discours de Vladimir Poutine 5 minutes avant le gong tant attendu!

Mais selon le calendrier julien, le Nouvel An orthodoxe, aussi appelé ancien Nouvel An, est fêté entre le 13 et le 14 janvier.
Dans les faits, il ne se passe pas grand-chose le 13, puisqu’après 10 jours de beuverie, les Russes reprennent, doucement mais sûrement le boulot.

Cependant, en bons touristes, nous avons décidé Pierre et moi, d’aller sur la Place Rouge afin de voir s’il s’y passait quelque chose. Et nous n’avons pas été déçus:

Mardi 13 janvier – 23h20:
Quelques touristes sur la Place Rouge photographient la Cathédrale Basile-Le-Bienheureux, la patinoire, etc.
Rien de différent des autres soirs, pas de dispositif de sécurité particulier. Bref, RAS.
On décide alors de s’éloigner et d’aller se promener un peu plus loin, le long du Kremlin, sur les ponts au-dessus de la Moskova…

Kremlin Moscou de nuit

Kremlin Moscou de nuit

Mardi 13 janvier- 23h45:
Curieux, nous décidons de retourner sur la Place Rouge, juste pour être sûrs qu’il ne s’y passe rien à minuit.
Et là, surprise: la place commence à se remplir doucement. Des personnes de tout âge, en groupe, en couple ou seules commencent à s’amasser, bouteille de champagne à la main.
Une voiture de police arrive, chacun planque sa bouteille puisque la consommation d’alcool dans les rues est interdite. Mais finalement le policier repart tout sourire et on comprend qu’il a décidé d’être indulgent pour l’occasion.
Les bouteilles sont ressorties des sacs et les premiers bouchons commencent à sauter.

Mardi 13 janvier- minuit moins pas grand chose:
C’est à ce moment-là qu’on se rend compte qu’on assiste à un évènement spontané: pas d’organisation millimétrée, chacun réagit à sa façon. Certains comptent jusqu’à 12 et d’autres décomptent. Il y en a qui crient bonne année en avance. Deux babouchkas entonnent l’hymne russe, patriotisme quand tu nous tiens!
Mais au coup de cloche final c’est l’explosion de joie, chacun trinque, danse, chante… On entend des C Новым Годом! un peu partout.
Puis, au bout de quelques minutes, chacun repart, il faut quand même travailler le lendemain.

C Новым Годом! Bonne année Moscou

Bref un Nouvel An inattendu et sans prétention, dans une ambiance bon enfant, presque familiale.
Probablement dans le top 3 de mes meilleurs souvenirs de Moscou!