Comme vous le savez, je reviens d’un week-end prolongé à St Pétersbourg.
Ces quelques jours dans l’ancienne capitale russe m’auront permis d’en apprendre un peu plus sur moi.
Par exemple, je sais maintenant que je peux ressembler à un spécimen que j’ai pour habitude d’avoir en horreur:

Le Parisien à Lyon!
(On peut tout aussi bien remplacer Lyon par n’importe quelle autre ville de province!)

Tous les Lyonnais me comprendront, pour les autres, remise à niveau.
Le Lyonnais, très chauvin, en a souvent ras le bol d’entendre cette phrase très, mais alors trèèèès irritante:
« Oh vous êtes Français? Quelle chance, j’adore Paris!!! »
Bien sûr, je parle en tant que Lyonnaise, mais je pense qu’il en est de même pour tous les provinciaux.
Mais quand même, qu’un étranger ne connaisse pas Chef-du-Pont, petite commune de la Manche comptant 800 habitants à tout casser, je veux bien, mais Lyon!!! C’est quand même la deuxième ville de France bordel! (Je m’emporte, mais y’a des années de colère qui sortent là!!!)

Bref, cette admiration quasi universelle pour Paris à travers le monde et ce décalage certain entre la capitale et la province amènent parfois nos amis les parigots tête de veau à regarder de haut les provinciaux que nous sommes, à coup de remarques désagréables et hautaines, parfois (souvent?) complètements injustifiées.
Comme vous l’aurez compris, je fais partie de ces personnes qui n’apprécient pas vraiment les réflexions des Parisiens, sûrement empreints de jalousie en découvrant qu’il y a une vie après le périph’.

Saint Pétersbourg VS Moscou
La fille de la capitale qui se prend d’amitié avec les pigeons de « la campagne »!!!

Pour en revenir au vif du sujet, si en France je suis une provinciale, en Russie, inversement des rôles.
Je vis dans la capitale et j’aime ma vie à Moscou où j’ai mes petites habitudes, mes adresses préférées, etc.
Me voilà donc débarquée à Saint-Pétersbourg, la « deuxième ville du pays », le temps d’un long week-end.
Et là, c’est le drame. Une métamorphose. J’ai beau lutter je n’y arrive pas. J’enchaîne malgré moi les réflexions arrogantes, mes regards traduisent mes pensées, bref je ne me reconnais plus:

Tu sais, St Pet c’est sympa, pour un week-end tu vois, mais sérieusement, j’pourrais pas y vivre…
Ben tu vois c’est mignon, mais c’est petit quoi… Pas comme Moscou quoi… T’as une rue principale, mais autour, c’est mort… C’est simple, en deux jours t’as fait le tour. Mais siii j’te juuuuure!
Et leurs voitures, on s’croirait à la campagne! C’est le royaume de la ptite berline familiale ici.
300 roubles pour voir le musée de la torture? À ce prix là à Moscou, on te propose d’essayer!
Ah oui c’est sûr leur cathédrale elle a de la gueule. Mais bon, ils ont eu le bon gout de la faire en marron. Non mais allo quoi, en marron! Au moins à Moscou c’est coloré, carrément plus sympa!

Cathédrale sur le Sang Versé
Allez-vous me forcer à avouer que, même marron, cette cathédrale est magnifique?

Bien sûr les portraits sont volontairement exagérés, qu’il s’agisse des Parisiens ou de moi-même en Moscovite insupportable.
Mais malheureusement, je suis obligée d’admettre que j’ai été un tout petit peu déçue par ma visite de St Pétersbourg.
Je pense que cela est surtout dû au fait que l’on m’avait vendu St Pet comme LA ville russe à voir, bien plus belle que Moscou et que finalement, ce n’est pas mieux. Ni moins bien d’ailleurs. Juste différent.

Maintenant que je vous ai dépeint ce sombre tableau de la ville, je vais très vite publier un article qui vous montrera que, malgré toute la mauvaise foi dont je peux faire preuve, St Pétersbourg reste une ville à voir absolument!

S’il y a des Parisiens qui me lisent, sans rancune!
Ce n’est pas méchant, la preuve, j’ai des amis Parisiens ;)

[Ne gardez pas cette image de St Pet, enchainez par l’article: 5 raisons pour lesquelles vous devez visiter St Pétersbourg.]