Moscou et Saint-Pétersbourg sont deux incontournables de Russie. À moins de fuir les grandes villes comme la peste, impossible de faire un tour en Russie sans visiter au moins l’une des deux.
Pour ceux qui ne veulent pas choisir, il existe de nombreux trains qui permettent de relier ces deux villes séparées de près de 800Km.

Moscou St Pet en train
Un petit aperçu du réseau ferroviaire en Russie.

Pour votre voyage entre Moscou et Saint Petersbourg, vous pouvez choisir un train de jour ou un train couchette pour voyager de nuit.
J’ai testé les deux, voici mon avis.

Le SAPSAN, le TGV russe:

Conçu pour rouler jusqu’à 250km/h, le Sapsan permet de relier les deux grandes villes russes en moins de 4h!
Sur le principe, on se rapproche donc d’un Paris-Lyon en TGV. Côté confort, on est plus près de l’avion que du train:
– Au plafond, des télévisions où sont diffusés les consignes de sécurités, les informations relatives au voyage, des films, des reportages, etc. Pour suivre ce qui se passe à la télé, des écouteurs vous sont distribués et se branchent à l’accoudoir de votre siège.
– Le wagon-bar se déplace jusqu’à vous: barres chocolatées (Twixt, Bounty…) café, thé, etc. Les prix tournent autour de 50/150 roubles , soit entre 1 et 3 euros en fonction de votre choix.
– Détail non négligeable si, comme moi, vous mesurez approximativement 2 Passe-Partout-de-Fort-Boyard, les sièges sont relativement espacés. Et ça, ça fait la différence!
– Pour finir, le bonus Made In Russia: il y un un espace « vestiaire » à l’entrée, avec des portes-manteaux pour ne pas s’encombrer de grosses doudounes et une machine pour polir vos pauvres chaussures qui ont enduré la neige. Eh oui, en Russie, c’est le genre de détails auxquels il faut penser!

Moscou St Pet en train

Pour conclure, voici les + et les – du train de jour:

Les +:
– La rapidité: en 4h, c’est bouclé.
– Le confort: la seconde classe équivaut largement la 1ère classe française.
– La possibilité de voir les paysages.

Les -:
– Bien que rapide c’est quand même une demi-journée de perdue.
– En seconde classe, le WiFi est payant.

Moscou St Pet en train
Un livre pour réviser son russe, un café et un Bounty et en route pour 4h de voyage à travers la Russie!

 

Le train de nuit:

Je pose les bases tout de suite: ce genre de dortoir géant sur rails n’est pas ma tasse de thé. Mais pour ne pas mourir bête et pour pouvoir écrire cet article aujourd’hui, je l’ai quand même testé.
Je suis obligée d’avouer que ce n’était pas aussi horrible que ce que je m’étais imaginé.

Cette fois, le principe n’est pas d’arriver vite à destination, mais bien de pouvoir profiter du trajet pour dormir.
La durée des trajets va alors de 7h à plus de 9h.
Côté confort, je n’ai testé que les compartiments à 4 personnes, ce qui correspond à la seconde classe.
Vous pourriez aussi choisir la 1ère classe avec 2 lits seulement ou à l’inverse, la 3ème classe où vous pourrez partager votre chambre avec 50 personnes!

Sur la base de mon expérience, ce qu’il faut savoir:
– Il faudra faire votre lit en arrivant. Si vous n’avez pas la technique pour faire un lit dans un espace restreint, veillez à arriver un peu en avance.
– Si vous prenez les lits du haut, vous allez avoir très chaud, vous ne pourrez pas vous tenir assis et il faut être assez souple pour rejoindre son lit.
– Si vous choisissez les lits du bas, vous pourrez tout à fait tomber sur des colocataires qui ne se gêneront pas pour squatter votre lit avant d’aller se coucher.
– Les sanitaires sont à partager avec tout le wagon (sur 2 étages!). Je vous souhaite de ne pas tomber sur une colonie de Chinois qui n’ont pas la même notion d’hygiène que nous!
– Il n’y a pas assez de prises électriques dans le compartiment pour chaque personne. Si vous êtes 4 à vouloir recharger votre téléphone dans le train, vous allez devoir vous battre (ou aller recharger dans le couloir).

N’étant pas du genre à dormir dans les transports (pas même en avion, malgré un vol de plus de 10h), j’ai eu la surprise de dormir comme un bébé jusqu’au passage de l’hôtesse qui est venue nous réveiller avant l’arrivée à destination.

Moscou St Pet en train
Voilà à quoi ressemble un compartiment de 2ème classe après une nuit à bord.

Les+:
– Le trajet est plus long, mais de nuit, donc pas de perte de temps sur le programme de la journée.
– En passant la nuit dans le train, vous économisez une nuit d’hôtel. Malin!
– C’est une bonne option pour faire des rencontres et avoir des histoires à raconter à l’arrivée.
– Bien qu’assez peu rapide, il y a le WiFi dans certains trains.

Les -:
– Il faut être capable de dormir en train, quels que soient vos voisins…
– …et savoir faire quelques concessions sur la propreté des sanitaires!

 

Mon conseil:

Si vous ne prévoyez qu’un aller, je vous conseillerais de choisir en fonction de votre emploi du temps et de votre capacité à dormir dans le compartiment d’un train. Si le train de nuit permet de gagner du temps, il peut aussi vous rendre la suite du séjour pénible si vous n’avez pas fermé l’oeil du trajet.
Si vous prévoyez un aller/retour,faites un mix entre les deux.

 

Prix et achat des billets:

Il y a d’énormes fluctuations sur les prix, en fonction de la classe que vous choisissez, du jour et de l’heure du trajet, etc.
À titre indicatif:
– compter entre 2500 et 3500 roubles pour un trajet en Sapsan.
– Pour le train de nuit, c’est plus compliqué, car les prix dépendent du type de compartiment. Vous pouvez même voyager assis, dans ce cas, c’est beaucoup moins cher. Pour un compartiment de 4personnes (купе), il faut compter entre 1500 et 3000 roubles.

Pour vous faire une idée plus précise et actualisée des prix, faites un tour sur le site officiel: RZD
C’est aussi sur ce site que vous devriez pouvoir commander. « Devriez », car je n’ai jamais réussi à effectuer mon paiement sur ce site, pour des raisons qui me sont toujours inconnues.
Vous pouvez aussi commander sur le site Tutu.ru. Les informations sont un peu plus claires donc il peut être intéressant d’y faire un tour, ne serait-ce que pour mieux s’y retrouver dans la multitude de billets disponibles. En revanche, les prix sont légèrement plus élevés puisque le site prend une commission.

Enfin, si vous avez repéré vos billets, mais que vous n’arrivez pas à les commander en ligne (ou que vous ne voulez pas payer plus cher), vous pouvez toujours vous rendre directement en gare, soit au guichet (pour les russophones de préférence!) soit aux bornes où vous pouvez choisir la langue, avec français en option si mes souvenirs sont bons.

 

Les gares:

Pour les gares, c’est très simple:
– la gare de St Petersbourg qui permet de prendre le train direction Moscou s’appelle la gare de… Moscou!
– la gare de Moscou qui permet de prendre le train direction St Petersbourg s’appelle la gare de… Leningrad (ancien nom de St Petersbourg).

À Moscou, il faut vous rendre à la station de métro Komsomolskaïa (Комсомо́льская) qui se trouve sur la ligne circulaire ou sur la ligne rouge. En sortant de la rame de métro, faites très attention, il y a pas moins de 3 gares ferroviaires à l’extérieur. Pour sortir au bon endroit, regardez au sol et suivez les indications qui vous mèneront jusqu’à la gare de Leningrad ( Ленингра́дский вокза́л).

À St Petersbourg, en partant du fleuve, il vous faudra remonter l’avenue principale de la ville, Nevski prospekt (Невский проспект). Vous arrivez à la gare de Moscou (Моско́вский вокза́л).
Cette gare est aussi desservie par 2 lignes de métro:
– la ligne 1 (ou la rouge pour ceux qui utilisent l’application!) à la station Ploshchad Vosstaniya (Плóщадь Восстáния)
– la ligne 3 (ou la verte) à la station Mayakovskaya (Маяко́вская).

 

Il ne vous reste plus qu’à vivre l’expérience par vous-même!